vous êtes ici : accueil > actualités > DGFiP

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

audioconférence départementale du 12 février

Préambule de la direction :

Pas de cas positif ni cas contact sur le Cher actuellement.

Plus de 200 agents équipés en télétravail, il a été demandé aux chefs de services de proposer une journée supplémentaire aux télétravailleurs quand c’est possible.
Hier : 87 personnes en télétravail soit 27%
Sur la semaine : 151 personnes ont télétravaillé (144 la semaine précédente).

Les travaux sur Vierzon avancent, le SGC est installé au 2ème étage, la salle repas sera terminée mardi prochain, Aubigny déménage les 23 et 24 février.

informations RH :
* recrutement de 2C et 1 B personnes handicapées en cours (2 C pour St Amand SIP et SGC, 1B Vierzon SGC)
* recrutement d’un contractuel pour 6 mois pour la gestion du fonds de solidarité, ce contrat sera proposé à des retraités
* Arrivée mi-avril de 2 B stagiaires (1 SIP, 1 Bourges Hôpitaux), en mai 2 A (1 au SGC de St Amand, 1 EDR basé à Vierzon)

Pour les formations : des stages en distanciel sont prévus ( les stages en présentiels ne peuvent pas se tenir à plus de 6 personnes, formateur compris)

Les interventions CGT :
- la direction doit veiller à ce qu’il n’ y ait pas de surprésence des agents en présentiel pour compenser le télétravail.
En cas d ’écrêtement récurrent, il faut en examiner les raisons avec les agents concernés et leur proposer des solutions avant qu’ils ne tombent malades.

- concernant les déménagements de services et les travaux : ils font courir des risque de contamination aux agents, il est plus compliqué de respecter les gestes barrières et il y a plus de personnes dans les locaux ; il vaut mieux prendre son temps que de se retrouver avec un nouveau cluster.

- téléphone de Condé : Les services se regroupent sur le site (amendes, impôts particuliers suite fermeture de trésoreries, SIE départemental....). Le télétravail augmente de semaine en semaine et il n’y a plus assez d’agents en présentiel pour répondre au téléphone alors que c’est la voie d’entrée dans nos services la plus simple et la plus protectrice dans la période. La Direction doit trouver des solutions rapides et efficaces.
En réponse, la direction indique qu’elle s’oriente sur des créations de boucles de portables en délestage. Lorsque toutes les lignes sont occupées, un numéro de portable serait proposé dans le message, ce numéro renverra sur une boucle ou les télétravailleurs pourront se connecter avec les portables fournis par l’administration. Il n’est pas possible pour des raisons de sécurité de mettre des portables directement dans les boucles.

- concernant les stages en distanciels : les postes de travail ne sont pas tous configurés pour pouvoir les suivre (absence de son sur certains postes) il faut que les chefs de services vérifient que les agents ont la possibilité technique d’y participer.

- les agents qui ont des équipements particuliers dans les services doivent pouvoir en bénéficier en télétravail (souris verticale etc). Un groupe de travail national est en cours sur le télétravail et pour la CGT, le télétravailleur ne doit pas financer son installation dans des conditions correctes à domicile ; c’est à l’employeur de payer le télétravail.

- l’embauche d’un contractuel pour 6 mois est insuffisant et inadapté, le fonds de solidarité risque de perdurer et nécessite des connaissances techniques importantes si l’on souhaite éviter les fraudes. De plus, la CGT est totalement opposée à la contractualisation des emplois.

Article publié le 12 février 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.